La petite histoire des calissons d’Aix

Si je vous dis gourmandises aixoises incontournables ? Vous l’aurez deviné, nous allons parler de l’histoire des calissons d’Aix, une spécialité locale au goût doux et sucré. Cette gourmandise, née au XVe siècle, fait toujours sensation aujourd’hui auprès des consommateurs qui en raffolent !!

Calisson Roy René

La petite histoire du mariage du Roi René d’Anjou

Le calisson a une histoire bien particulière. La légende voudrait que ce soit le confiseur du Roy René qui ai créé les premiers calissons d’Aix. Cette confiserie aurait été créée pour le mariage du Roi René d’Anjou et de sa femme Jeanne de Laval. La future reine avait la réputation d’être peu gracieuse et austère et le jour de son mariage en goûtant le calisson son visage s’est illuminé d’un merveilleux sourire. Elle aurait demandé au pâtissier ce qu’étaient ces confiseries et il aurait répondu « di câlin souns » (ce sont des câlins en provençal). Le nom lui est resté depuis. La forme du calisson quant à lui, représente le sourire de la reine. Cette belle histoire ne serait qu’une légende sur l’origine des calissons.

Les calissons d’Aix s’inspireraient d’une pâtisserie de l’antiquité

Durant l’antiquité, les Romains ont créé une friandise à base de miel et d’amandes. À l’époque, c’était un moyen pour protéger la population de la peste et du choléra en raison de ses qualités nutritives. Les prêtres bénissent ces confiseries. 

Pour ce qui est de l’origine du mot calisson, il serait à connotation religieuse.  En effet, à Noël ou à Pâques, le prêtre prononçait « venite ad calicem » (venez au calice) qui se traduit en provençal « venes touti au calissoum ». Pour ce qui est de la forme, elle représente la forme d’une amende ou bien les niches des églises cisterciennes.

Le calisson, vraisemblablement inspiré de recettes italiennes

Selon les historiens, les calissons sont des confiseries inspirées des recettes italiennes, qui n’ont cessés d’évoluer en douceur durant 5 siècles. La Provence entre dans l’histoire du calisson en XVI siècle avec l’introduction de l’amande sur le marché ainsi que le développement de sa culture. Grâce aux créateurs et pâtissiers aixois, Aix-en-Provence se spécialise dans le commerce des calissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *