SEKOIA, un label écologique zéro déchet pour les commerçants aixois

SEKOIA est une association environnementale fondée en janvier 2019. Les bénévoles font coopérer les habitants et les commerçants d’Aix-en-Provence autour d’initiatives visant la réduction de nos déchets, en particulier les plastiques. Leurs actions se déclinent en deux volets : la création d’un label écologique zéro déchet pour les commerçants qui remplissent les critères de la charte et la sensibilisation au zéro déchet.

J’ai tout de suite accroché avec cette initiative aixoise qui propose à nos commerçants locaux de nouvelles actions positives pour l’environnement. Voici mes préférées ci-dessous. Afin d’être récompensés de leurs efforts et obtenir l’un des labels SEKOIA, les commerçants n’ont pas à cocher toutes les cases. On vous en dit plus dans l’interview ci-dessous.
– une affiche pour rappeler que l’établissement est Ok pour le doggy bag
– Négocier avec ses fournisseurs pour réduire les emballages
– Rendre le ticket de caisse facultatif
– Donner les invendus à une association
– Offrir un remplissage de gourde aux passants
– Mettre en place des contenants consignés
– Éteindre les lumières des vitrines le soir

Sekoia, le label zéro déchet du ays d'Aix

Comment sont nés le projet et l’association ?

L’association est née suite à la prise de conscience et à la réflexion d’étudiant.e.s de Science Po d’Aix en Provence. Nos déchets ont plus que doublé en quelques décennies et même si les techniques de recyclage se développent, le meilleur déchet reste celui qui n’est pas produit. Plus qu’une association étudiante, SEKOIA voit sur le long terme et veut participer aux changements de société qui sont plus que nécessaires aujourd’hui ! Accompagner les commerçants dans leur transition vers le zéro déchet et sensibiliser la population paraissaient alors les meilleurs moyens d’agir.

Quels commerces peuvent obtenir le label SEKOIA ?

La charte Sekoia distingue 4 types de commerces, ce qui permet aux restaurants et aux fast food d’obtenir notre label tout comme les bars, cafés, magasins de prêt à porter et boulangeries.

Les magasins de prêt à porter et les boulangeries ont leurs propres labels, différenciés, pour tenir compte de leurs contraintes particulières et nous assurer de rester à la fois exigeants et inclusifs : les labels « Boulangerie » et « Top ».

labels-sekoia

Le label principal, qui s’adresse aux restaurants et fast food et aux bars et cafés se déclinent en trois niveaux : « racine », « branche » et « cime ». La logique est pyramidale, le commerce, au début de son implication est récompensé par le label racine. Plus il progresse dans sa limitation de production de déchets, remplissant ainsi de nouveaux critères exigés par les labels, plus il progresse dans notre pyramide.

Quelles sont les réactions des commerçants lorsque vous leur proposez le label ?

Les réactions sont assez diverses mais une chose est sûre : notre projet ne laisse jamais indifférent ! Nous allons directement à la rencontre des commerçants, ce qui nous expose parfois à leur opposition totale mais nous permet également de créer un dialogue. Certains commerçants, bien que conscients de leur production importante de déchets se sentent impuissants et ne savent pas comment changer les choses, nous leur proposons des alternatives simples et abordables. Nous sensibilisons ceux qui étaient à l’origine assez indifférents à la problématique et avons parfois de bonne surprise ! Évidemment nous essuyons des refus, les commerçants se sentant parfois attaqués, accusés de détruire l’environnement mais nos équipes arrivent globalement à créer un lien et, même lorsque le commerce n’est pas encore assez écoresponsable pour adhérer au label, nous leur permettons de commencer leur transition.

Quels sont les commerces aixois qui ont déjà signé la charte ?

Notre annuaire comporte pour l’instant cinq adresses labelisées. La boutique d’accessoires Chez Lili est notre premier adhérant au label « TOP ». Du côté du label « branche » nous retrouvons la boutique luce D’angeuse, le fast food Big Brod et le restaurant Green Bowl à côté de la place des prêcheurs ! Enfin, l’épicerie zéro déchet Biodici et notre première de la classe puisqu’elle remplit les critères du label « cime » !

Que comporte la charte écologique que signent et s’engage à respecter les commerçants ?

Après une brève présentation de l’association et de l’équipe, notre charte détaille nos différents labels et les critères à remplir pour les obtenir. Il est toujours rappelé ce que les commerçants ont à gagner en collaborant avec nous et la présentation se fait par catégorie de commerces afin que chacun s’y retrouve et que les différents enjeux/ contraintes/ défis puissent être considérés. L’idée est d’encourager les commerçant à faire des efforts, nous avons conscience que tous n’ont pas les moyens, le temps d’adopter un mode de fonctionnement totalement zéro-déchet mais la gradation des labels prouve que des gestes simples et accessibles existent ! Nous nous voulons à la fois inclusifs et exigeants !

Est-ce que vous recherchez toujours de nouveaux bénévoles ? 

Bien sûr ! Nous cherchons sans cesse à faire grandir notre équipe puisque que nous avons de multiples projets en préparation pour la rentrée ! (rdv sur notre page facebook ou Instagram pour vous tenir au courant :p) Nous avons, entre autre, l’ambition de nous étendre dans la région PACA, en commençant par Marseille et Avignon, pour ce faire, nous avons besoin de nouveaux membres qui joueraient le rôle d’ambassadeurs et nous permettaient d’établir des chartes locales.

Quelles autres initiatives SEKOIA met en place pour sensibiliser au zéro déchet ?

A côté de notre charte nous œuvrons à la sensibilisation du public au sens large, au zéro déchet. Nous avons eu l’opportunité de faire un atelier à la MJC d’Aix-en-Provence en mars dernier, juste avant la crise sanitaire, et d’autres sont programmés pour la rentrée ! Nous avons également l’intention de nous adresser au public le plus jeune via des interventions dans des écoles. Sur les réseaux sociaux, l’équipe a également organisé différentes campagnes, illustrant de façon simple et percutantes la problématique des déchets, les gestes que nous pouvons faire à notre échelle …

Pourriez-vous partager quelques conseils simples à mettre en pratique pour s’orienter zéro déchet à la maison ? 

De nombreux blogs (dont le notre), livres et associations expliquent la démarche, je pense que la première chose à faire est de s’informer le plus possible pour comprendre les enjeux et l’intérêt (je dirais même la nécessité) de l’adoption du zéro déchet. De nombreuses choses font partie de notre quotidien et se transforme quasi instantanément en déchets sans que nous y réfléchissions : les cotons démaquillants par exemple qu’il est si simple de remplacer par des cotons lavables.

De façon générale, se référer aux 5 règles du zéro déchet établies par Béa Johnson dans son quotidien peut aider à commencer à faire des choix plus responsables en douceur. Ces 5 règles sont :

  • REFUSER ce dont nous n’avons pas besoin
  • RÉDUIRE ce dont nous avons besoin
  • RÉUTILISER ce que nous consommons (et que nous ne pouvons ni réduire ni refuser)
  • RECYCLER ce que l’on ne peut ni refuser ni réutiliser
  • COMPOSTER (ce qu’il reste)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *