Le kombucha, la boisson fermentée aux micro-organismes vivants

Quels sont les bienfaits du kombucha ? Quelle est la petite histoire du de cette boisson ? Comment se créer la fermentation ? C’est pour répondre à ces questions que je suis partie interviewer les éleveurs de bulles de la brasserie provençale de Kombucha LÖKKI.

Pourquoi dit-on que le kombucha est un produit vivant ?

kombucha PACA

Le kombucha, c’est du thé fermenté. La fermentation est réalisée grâce à une symbiose de bactéries et de levures, qui restent présentes dans la boisson à partir du moment où elle n’est pas pasteurisée.

Le kombucha contient donc des micro-organismes parfaitement vivants, et comme il est naturellement gazeux, on peut dire qu’il est doublement vivant.

Quelle est l’histoire du kombucha ?

On retrouve les premières traces du Kombucha au Népal, il y a plusieurs milliers d’années. Il serait, paraît-il, né d’un kéfir, qui mélangé au thé et ramené en Chine, se serait naturellement transformé en Kombucha.

Ce breuvage fut alors utilisé comme remède du fait de ses composés reconnus comme aidant au maintient d’une bonne santé. On le retrouve ensuite en Russie, puis en Europe de l’Est, sous différentes appellations, mais toujours autour de cette notion de « champignon de vie ».

Quels en sont les bienfaits sur le système digestif ?

Le plus gros “plus” du kombucha, c’est sa haute teneur en micro-organismes vivants, qui viennent soutenir notre microbiote intestinal. C’est donc l’allié idéal au quotidien pour entretenir sa flore, ou bien après un traitement antibiotique.

De plus, la fermentation génère des acides organiques tels que l’acide acétique, qui facilite la digestion, et l’acide gluconique qui aide l’organisme à éliminer les toxines. Un petit détox, quoi : ) Mais pour aller encore plus loin, il contient les antioxydants libérés par le thé lors de son infusion : des flavonoïdes et des catéchines.

Comment se crée la fermentation de la boisson ?

La base qui va être mise à fermenter, c’est une infusion de thé sucrée. On y ajoute une mère de kombucha pour démarrer la fermentation. Elle va alors nourrir la boisson de ses levures et bactéries, c’est la magie de la fermentation qui opère.

Plusieurs types de fermentation se produisent simultanément (alcoolique, acétique) : globalement, le sucre est transformé en alcool, qui est lui-même transformé en acide acétique. Nous obtenons à la fin cette petite boisson pétillante et sans alcool.

Une boisson moins sucrée que le soda ?

En effet, le kombucha est moins sucré que les sodas plus classiques qu’on trouve dans le commerce. Les sodas classiques type Cola ou autres boissons gazeuses contiennent en moyenne 12g de sucre pour 100 ml. Le kombucha contient en moyenne 4g de sucre pour 100 ml, soit trois fois moins de sucre qu’un soda !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *